26

Acte 2 #26 – Dès le premier verre avec le sale punk, je lui avais lancé, bravache « Je ne crois plus au couple ». Lors de notre seconde soirée, il me dit « Faut qu’on discute quand même de ce que ça veut dire ne plus croire au couple ». Et c’est lui qui parle, qui me raconte qu’il n’est pas jaloux. C’est un bon début mais plus il complète moins je comprends où il veut en venir. Tromper n’est pas grave mais traduit forcément un problème quand même dans le couple. Il n’institue donc pas la liberté en règle de vie, c’est plutôt l’exception qui ne pose pas de problème… Et je ne sais pas bien quoi répondre : pour moi, nous ne sommes pas en couple… Mais je n’ose pas lui dire « attends moi je vais bien plus loin que toi dans la subversion du couple ». C’est le début de la soirée et j’ai envie qu’elle se termine bien, je dévie la conversation… Peut-être suis-je surtout encore en train de nourrir ma perversion préférée et soigne ce flou artistique…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s