42

Acte 2 #42 – Le vendredi de cette semaine folle, je vois donc le corniste. Au début, avec le corniste, c’est bien une fois sur deux. Lors de notre rencontre, je l’avais trouvé moins beau que sur ses photos – presque une constante – on avait discuté longtemps, longtemps sur les bords de Seine avant de repartir chez moi. Le sexe était prometteur mais comme beaucoup de premières fois, était encore de l’ordre du “peut mieux faire”. Je ne jouis pas ce premier soir. La fois suivante, j’avais cuisiné de la blanquette de veau : c’était un des détails de mon profil, en bon superphénix, il avait rebondi sur ce trait-là “Je te contacte parce que j’aime beaucoup la blanquette… et tes photos pour être honnête”. Il me doit en retour un bœuf bourguignon. On se saute dessus avant le dessert, une seconde fois après le dessert, une autre fois au réveil “Ce n’est pas très raisonnable, mais j’ai encore envie de toi…” Il a un très long sexe et j’aime la façon dont il s’en sert. Il n’a pas de problème pour bander, pour tenir, pour jouer avec moi. Il me lance quand il se relève après le sexe, que je l’embrasse “mais en fait t’es super câline”.  Ce n’est pas faux, je suis tendre à l’excès mais il est très tactile lui aussi, m’enlace quand je finis de cuisiner, quand je m’assied sur le canapé. Rien n’est compliqué avec lui et c’est parfait. Il boit du café quand minuit est passé, il a des horaires décalés. Il parle beaucoup. De sa vie, de ses ex, des orchestres dans lesquels il joue, des mœurs dissolues des musiciens classiques – évidemment il me transporte…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s