43

Acte 2 #43 – Quand je retrouve le corniste lors de ma folle semaine de janvier, je lui ai proposé d’aller voir Ex animo, la dernière pièce de Bartabas. C’est Cosmo qui m’en avait parlé dans la fraîcheur d’un matin juste avant que tout bascule. Mon CE avait lancé plusieurs fois une annonce pour la pièce, puis Joëlle, une collègue en déplacement m’avait proposé ses places. Je me suis dit que c’était un signe. L’arrivée dans le théâtre équestre est jolie, le lieu assez fou, l’odeur étonnante, on s’imagine déjà ailleurs, j’y crois beaucoup. Quand les chevaux s’élancent sur la piste, c’est la déception. Tout ça pour ça ? Je ne retrouve pas la poésie et les jeux de lumières qu’on m’avait contés. Le corniste n’accroche pas non plus, nous nous enfuyons au milieu en riant. Nous rentrons chez moi finir la charcuterie – il n’aime pas le fromage. Il me raconte sa Bretagne, ses études de cor à Zurich, la violoniste japonaise qu’il a volée à un chef d’orchestre. Il me demande comment vont mes autres amants. Je souris et ne réponds pas : en face à face, je déteste raconter. Pourtant cette fois-là, c’est un peu comme la première, pas complètement réussi. On s’accorde un peu moins bien qu’en décembre. Il repart d’ailleurs sur le petit matin, quand il me voit m’endormir et que le café le maintient en éveil.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s