77

Acte 2 #77 – Parfois, c’est le bordel dans mes notifications. Quand je sors de chez le poète fou, ce dimanche 4 mars, je n’ai pas regardé mon téléphone depuis plusieurs heures et c’est l’avalanche. Armand m’envoie une pensée, Yvan, explicite, propose de venir me lécher un de ces jours, Gabriel, que je ne rencontrerai finalement jamais, me demande, comme à chaque fois, si je suis libre là tout de suite… Non mon cher. Et la question ne vaut même pas une réponse. Gabriel a beau être effronté, je ne mords pas à ses propositions trop directes – bien sûr, je ne suis pas farouche, mais j’ai quand même envie qu’on y mette un minimum de formes. Comme dit Anna  “Il y a une différence entre être une salope et être une pute…” On ne nous siffle pas, même si certains essayent. Toujours est-il que c’est souvent le bordel dans mes notifications – et si mes souvenirs sont exactes, ce jour-là Kik et Hangouts s’étaient aussi allumés d’une petite pastille rouge. Il faut dire que je multiplie les applis : il y a ceux avec qui j’échange des textos (Rémi, feu le poète fou), ceux qui me parlent sur Whatsapp (la majorité), ceux avec qui j’échange sur Kik (Pascal, Sacha, feu le flic), ceux avec qui j’échange sur Hangouts (Aurore et son amant, feu Cosmo) – plus tard il y aura même Facebook messenger (le voisin aux jolies fesses) et Signal (le syndicaliste), mais là, je vais un peu trop vite et je saute des étapes… Mes notifications sont donc à l’image de mes errances, foisonnantes. J’ai beau couper régulièrement quelques branches, élaguer, il en reste toujours beaucoup. Je me demande parfois pourquoi je suis si compulsive en matière d’amants, d’où vient et où me mène cette frénésie de rencontres et de sexe. J’explore, tout simplement. J’avais annoncé la couleur sur Okc. Dans la case “What I am doing with my life ?” j’avais répondu : “Tenter de canaliser mes compulsions”. De fait je tente. C’est la raison pour laquelle je fais des apparitions de quelques jours à peine en bi sur Okc puis me réfugie en gay : je taris la source des nouveaux messages autant que j’évite de m’exposer à de nouvelles tentations… Mais j’avais aussi complété la réponse : “Assumer mes envies. Explorer celle des autres.” Car si j’ai choisi de vivre ces errances, autant que le tourbillon continue à m’emporter…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s